C

Cela fait maintenant plus de 7 ans que Philippe vit dans une zone blanche tout au fond de la commune d’Entrepierres, le long du Vançon qui s’écoule depuis le massif des Monges. Non pas par choix mais par obligation et urgence vitale. Ancien professeur de technologie, il a été diagnostiqué Électro Hyper Sensible il y a 14 ans et est désormais contraint de vivre avec sa compagne et leur petite fille dans cet environnement vierge de toute pollution électromagnétique. Sa vie est maintenant en danger en raison du déploiement d’une antenne 4G sur la commune d’ Entrepierres, antenne dont les ondes, par réflexion, viendraient l’irradier.
Le combat de Philippe est à mon sens le combat contre une société qui en demande toujours plus au détriment des plus fragiles: quel intérêt d’en vouloir toujours plus et d’exclure de fait l’autre, celui qui est différent?
Depuis 2012, un projet de lieu d’accueil d’urgence pour personnes EHS est en cours dans un fond de vallée inhabité des Hautes-Alpes. Malheureusement, faute de soutien de la part de l’État, cette lueur d’espoir est en train de disparaître.
Les EHS, “une poignée de grandes gueules” comme j’ai pu le lire?
Ce film parle du combat de Philippe et du soutien de ce collectif réunissant des habitants d’Entrepierres et d’autres communes, mais ce combat est également celui d’Emma dans le Devoluy et de tant d’autres… Ce combat sera peut être le nôtre demain
Ce collectif s’est mis en place pour tenter de le soutenir dans sa lutte face au rouleau compresseur du lobby de la téléphonie mobile.
Pour plus d’infos sur ce combat :”http://www.uneterrepourlesehs.org/”

Pas d'articles pour le moment.

Il n'y a pas de commentaires

Regard du monde